mahelipe

WORK IN PROGRESS

HASTA ENCONTRARLOS


// Ce reportage soulève la question de la résistance individuelle et de la cohésion sociale féminine, sous le prisme des disparitions au Mexique. //

PRESENTATION DU SUJET 

Dans un pays où des milliers de personnes semblent s'être « évaporées » de la surface de la terre, la recherche des disparus a dû être faite par les civils eux-mêmes. Face à l’indolence des autorités locales (souvent impliquées dans les disparitions), les mères, épouses, filles ou sœurs de ceux qui ne sont pas retournés chez eux, n’ont eu d'autre choix que d’arpenter les fausses clandestines et composer avec le gouvernement, afin de retrouver le corps des disparus. Depuis 2014, c’est plus de 70 collectifs et organisations qui ont vu le jour sur l’ensemble du territoire mexicain. Composé majoritairement de femmes, ces regroupements civils ont permis de retrouver plus de 4000 corps depuis de début de leurs recherches. 


OBJECTIFS 

La démarche de ce reportage est de montrer l’implication de ces femmes, qui par le biais de la collectivité tente chaque jour, de lutter contre un phénomène accablant de la société mexicaine. En soit, illustrer ce combat quotidien qui a vu évoluer nombreuses d’entre elles, du rôle de victimes à celui de véritables défenseurs des droits de l’homme. La finalité du projet étant de favoriser la prise de conscience collective, que ce soit sur le contexte des disparitions forcées, que sur l’implication féminine, en illustrant ces tenants et ces aboutissants.


REALISATION

Le travail déjà réalisé à été produit dans plusieurs états du Mexique, depuis Juillet 2018 (carte à l'appui). 

L’idée serait de déployer le projet sur tous les états les plus touchés par les disparitions.

Pour ainsi pouvoir se focaliser sur une thématique propre à chaque zone tel que : Les recherches de terrain et administratives, les tests ADN effectués par les civils eux même, la sécurité mise en place pour leur protection, le travail de cartographie, les rassemblements et manifestations de collectifs, les ateliers d’apprentissages et formations aux recherches, les réunions avec les autorités locales et gouvernementales pour aborder le coté législatif et enfin les différentes cérémonies et évènements organisés.

Mon travail se fait à chaque fois en immersion totale, c’est à dire en vivant directement chez les familles des disparus. 

Ceci permettant de se situer à travers le regard de chacune des protagonistes qu’elle soit: leader de mouvement, celle qui commence à rentrer dans un collectif, celle qui cherche depuis plusieurs années, ou encore celle qui cherche a obtenir justice … 

L’intention étant de capter l’évolution de chacune d’elle, que ce soit dans leur vie de famille, professionnelle et sociale quotidienne. En soit illustrer leur implication: forcées d’endosser toutes les fonctions qu’une enquête suppose sans en oublier leur rôle d’épouse et de mère de famille.


ETAT DES LIEUX GEOLOCALISÉ

Etat de Sinaloa

Réalisation juillet 2018

Using Format